Pompe à l’huile

Print Friendly, PDF & Email

Pour 2 pompes à l’huile (2×6 parts)

– 500 g de farine
– 1 oeuf
– 120 g de sucre semoule
– 2 sachets de levure de boulanger (2x5g)
– 10 cl d’huile d’olive
– 2 cuillers à soupe de fleur d’oranger
– 20 cl d’eau (la quantité peut varier légèrement selon la qualité de farine utilisée).
– 1 zeste de citron
– 1 zeste d’orange
– 1 pincée de sel

Mélangez la farine, les zestes de citron et d’orange, la levure, le sel et le sucre.
Ajoutez la fleur d’oranger, l’œuf, l’huile et l’eau jusqu’à l’obtention d’une pâte lisse. Pétrissez la pâte pendant environ 5 minutes. 
Laissez reposer pendant 2 heures à température ambiante (ou 1h four à 50° éteint, voir la rubrique trucs et astuces).

Séparer la pâte en deux.
Abaissez les deux pâtons sur 1cm d’épaisseur. 
Dessiner des fentes avec la pointe d’un couteau, comme sur la photo, pour former les part qui seront coupées à la main (attention, une pompe à l’huile ne se découpe pas au couteau !!! sacrilège !!!)

Laisser lever la galette pendant 1 heure ( ou 30 minutes four 50° éteint, voir la rubrique trucs et astuces)

Faites cuire à 200° (thermostat 6-7) sur une plaque (recouverte d’un papier cuisson de préférence) pendant environ 20 minutes (surveiller).

La pompe à l’huile fait partie des treize desserts provençaux de Noël.

Dans certains endroits de Provence on fait plutôt traditionnellement le Gibassier, une variante de la pompe à l’huile.
Le gibassier est plus fin que la Pompe à l’huile, plus sec voire croquant selon la cuisson.
Bon appétit !

Ce contenu a été publié dans Desserts, Recettes. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire